Le protocole Internet et le routage – Conclusions


2 mars 2005 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Informatique,TCP/IP



Table de matière

Introduction

Physique/Logique

Passerelles

Livraisons

Manips

Conclusions

Que peut-on retenir de tout ça ?

Le niveau Ethernet (niveau 2 OSI)

Ce niveau utilise les adresses MAC pour acheminer les paquets. Ici, il n’est pas possible de sortir du réseau physique.

Pour y arriver, il faut des routeurs qui travaillent au niveau supérieur. Ces routeurs prennent en charge l’acheminement des paquets inter réseaux en agissant en quelque sorte comme destinataire par procuration (ou émetteur par procuration), si bien que lorsqu’un paquet est à destination d’un autre réseau, au niveau 2, il est envoyé au routeur.

Le niveau Internet Protocol (niveau 3 OSI)

A ce niveau plus évolué, les paquets sont capables de passer d’un réseau à l’autre en empruntant des routes prédéfinies en fonction des adresses réseau (NetID). C’est à ce niveau qu’un paquet sera directement transmis au destinataire si celui-ci est situé sur le même réseau logique (livraison directe) ou transmis à une passerelle qui retransmettra plus loin (livraison indirecte). De chaque côté d’un routeur, les adresses MAC changent, de manière à ce que le niveau Ethernet puisse fonctionner correctement à l’intérieur des réseaux physiques concernés.

Epilogue

J’espère que cette contribution vous aura permis d’un peu mieux comprendre comment sur l’Internet les données circulent de part le monde avec quelques chances de ne pas se perdre.

Pour ceux qui ont à mettre en place de tels systèmes, il est fondamental de bien réfléchir à l’établissement des routes. Il n’est pas rare en effet sur des réseaux locaux constitués de plusieurs sous réseau logiques, le tout connecté à l’Internet, d’avoir l’impression que tout se passe bien, alors que des paquets devant aller d’un sous réseau à l’autre empruntent des routes aberrantes, simplement parce que le routage entre les sous réseaux a été mal fait.

Pour l’utilisateur « terminal », l’internaute « classique » la route par défaut indiquée par le DHCP du fournisseur de services suffira dans l’immense majorité des cas, surtout s’il n’a aucun réseau local, mais un minimum de connaissances sur le principe lui permettra de mieux cerner d’éventuels disfonctionnements et éventuellement d’y remédier sans penser que la réinstallation de la couche IP est le seul remède possible.

Pour les plus curieux qui se lanceront dans diverses manipulations pour observer le routage, sachez que vous risquez fort de rencontrer des situations  difficilement explicables. Pour reprendre une remarque qui m’a été faite sur le forum fr.comp.reseaux.ip : « Avec IP, c’est tous les jours carnaval :-)))) ».

Le meilleur pour la fin

Il est de bon ton, dans une oeuvre littéraire où cinématographique, d’adopter une conclusion « ouverte », c’est-à-dire qu’elle ne conclue pas. Ca permet au lecteur ou au spectateur de se fabriquer la suite de l’histoire comme il en a envie. Ca peut aussi servir, vous l’aurez constaté maintes fois, à permettre de produire une suite, pour ceux qui manqueraient d’imagination (Alien 1, 2, 3, 4 …).

Je vous propose ici une conclusion de ce type…

Nous avons vu des traceroutes partant de chez nous vers des hôtes distants. Nous n’avons pas, et pour cause, essayé de voir la route de l’hôte distant vers chez nous. Pourquoi faire? Tout simplement parce que rien n’oblige à ce que les routes aller et retour soient les mêmes !

Vous pouvez vous amuser avec un correspondant ou, plus simplement, avec des serveurs de traceroute. Vous en trouverez quelques uns sur cette page. Prenons juste un exemple:

Détermination de l'itinéraire de chez moi vers www.belnet.be [193.190.198.19]

 1 gw1.maison.mrs                                      192.168.0.250
 2 ca-ol-marseille-1-2.abo.wanadoo.fr                  62.161.96.2
 3 194.250.158.162                                     194.250.158.162
 4 212.234.244.93                                      212.234.244.93
 5 POS-6-0-0.NCMAR201.Marseille.raei.francetelecom.net 194.51.171.37
 6 P0-7.ncmar301.Marseille.francetelecom.net           193.252.101.74
 7 P5-1.nrlyo101.Lyon.francetelecom.net                193.252.101.146
 8 P7-0.ntaub101.Aubervilliers.francetelecom.net       193.251.126.226
 9 193.251.126.154                                     193.251.126.154
10 So-1-0-0.BAGBB4.Paris.opentransit.net               193.251.240.73
11 So-5-0-0.PASBB4.Paris.opentransit.net               193.251.240.57
12 P9-0.PASBB1.Paris.opentransit.net                   193.251.240.54
13 So-1-0-3.TELBB1.Telehouse.opentransit.net           193.251.240.150
14 paris1.fr.eqip.net                                  195.206.65.141
15 paris5.fr.eqip.net                                  195.206.64.61
16 amsterdam11.nl.eqip.net                             195.90.64.217
17 amsterdam51.nl.eqip.net                             195.90.65.121
18 amsterdam9.nl.eqip.net                              195.90.65.102
19 nl-aucs.nl.ten-155.net                              212.1.194.1
20 ge.nl40.ten-155.net                                 212.1.193.146
21 nl-uk-2.uk40.ten-155.net                            212.1.197.62
22 be-uk.be1.ten-155.net                               212.1.197.14
23 pvc0-1005.c12008.brussels.belnet.net                212.1.192.122
24 g10-0-0.c7513.science.belnet.net                    193.190.197.182
25 dalet.belnet.be                                     193.190.198.19

Itinéraire déterminé.
Détermination de l'itinéraire de www.belnet.be [193.190.198.19] vers chez moi [213.56.56.250] :

1 g0-1-0-1.c7513.science.belnet.net                   193.190.198.16
 2 g6-0.c12008.brussels.belnet.net                     193.190.197.181
 3 serial5-0.bru-icr-02.carrier1.net                   212.4.203.1
 4 fastethernet6-1.bru-bbr-01.carrier1.net             212.4.199.197
 5 pos13-1.lon-bbr-02.carrier1.net                     212.4.199.61
 6 pos1-0.lon-bbr-01.carrier1.net                      212.4.193.189
 7 pos13-0.par-bbr-02.carrier1.net                     212.4.211.134
 8 serial1-1.par-ixr-01.carrier1.net                   212.4.192.234
 9 Oleane.parix.net                                    198.32.246.20
10 Raspail.GW.OLEANE.NET                               194.2.3.10
11 POS-8-0.NRSTA102.Raspail.raei.francetelecom.net     194.51.159.53
12 P3-0.ntsta102.Paris.francetelecom.net               193.251.126.42
13 P9-0.nrlyo102.Lyon.francetelecom.net                193.251.126.97
14 P0-0.ncmar302.Marseille.francetelecom.net           193.252.101.149
15 P0-0-0.ncmar202.Marseille.francetelecom.net         193.252.101.77
16 POS-5-1-0.MAR4.Marseille.raei.francetelecom.net     194.51.171.42
17 194.250.158.158                                     194.250.158.158
18 ca-ol-marseille-9-250.abo.wanadoo.fr                213.56.56.250

Itinéraire déterminé.

Ce n’est pas très facile à interpréter, parce que, même lorsqu’on  passe le même routeur dans un sens ou dans l’autre, on ne le voit pas avec la même adresse ni le même nom, puisqu’on le voit par l’interface par laquelle on entre. Il est clair cependant dans cet exemple que les chemins ne sont pas les mêmes à l’aller et au retour, puisqu’il n’y a pas le même nombre de passerelles franchies.

Alors, réfléchissez à ceci: vous faites un traceroute. Les messages ICMP « TTL Exceed » qui vous reviennent ne prennent pas forcément le même chemin que le ping que vous avez envoyé. La durée indiquée sur la ligne correspond aux temps aller + retour. Comme les chemins peuvent être différents, que pouvez-vous conclure ? Rien, parce qu’un temps élevé ne met pas forcément en cause la passerelle qui a répondu, mais peut être une passerelle dont on ignore tout et qui est située quelque part sur le chemin de retour, mais pas sur le chemin de l’aller.

Vertigineux non ?

Comments